Lauréats

2014

Marie Parvex, lauréate du prix Jean Dumur 2014

Marie Parvex - Prix Dumur 2014

Marie Parvex - Prix Dumur 2014

Marie Parvex, correspondante en Valais du quotidien Le Temps, s’est vue remettre jeudi à Lausanne le Prix Jean Dumur 2014. Les Amis de Jean Dumur ont expliqué lors de la cérémonie publique organisée pour l’occasion avoir primé la jeune journaliste « pour son rôle éminent dans la révélation au grand public de plusieurs affaires valaisannes, telles que le dossier Giroud ou celui de la pollution du sol au mercure ».

Outre ses enquêtes, le jury du Prix Jean Dumur a voulu récompenser l’acuité du sens journalistique de Marie Parvex, la pertinence et l’originalité de sa démarche, son courage, sa persévérance dans la recherche de la vérité et la clarté de sa rédaction. Autant de qualités qui répondent aux valeurs défendues par les Amis de Jean Dumur et que la journaliste de 34 ans met chaque jour au service de ses lecteurs et de ses concitoyens.

La remise du prix a été suivie d’un débat animé par Eliane Ballif, ancienne directrice du CRFJ (devenu CFJM), sur les « conditions et moyens de la crédibilité » des journalistes dans la couverture de l’actualité locale. Plusieurs représentants des autorités et des médias y ont pris part, à savoir Sylvain Besson, chef de la rubrique suisse du Temps, Alexandre Bochatay, responsable du bureau valaisan de la RTS, Yannick Buttet, conseiller national valaisan (PDC), Vincent Fragnière, rédacteur en chef du Nouvelliste et Bernard Reist, ancien chef de l’information et vice-chancelier de l’Etat du Valais.

Née en 1980, Marie Parvex connaît bien le Valais, où elle a ses origines et a grandi. Sa maturité en poche, elle quitte Sion pour joindre l’Université de Genève où elle étudie les lettres et la philosophie. Sa formation universitaire achevée, elle se consacre plusieurs mois à sa première passion, la danse, avant de se tourner vers le journalisme.

En 2008, Marie Parvex entre au Nouvelliste où elle fait ses premières armes en tant que journaliste stagiaire. Pour raisons économiques, le quotidien valaisan renonce toutefois à l’engager au terme de ses deux ans de formation. Elle décide alors de travailler en tant que journaliste libre. Parallèlement à ses diverses collaborations, elle crée valaismag.ch, un magazine culturel en ligne, axé sur le Valais.

A la faveur d’un changement à la direction, Le Nouvelliste lui propose dans l’année un poste de journaliste RP à 60% qu’elle accepte à côté de la conduite de son magazine. Au bout d’une douzaine de mois, elle est contactée par le quotidien Le Temps qui lui propose de succéder à Xavier Filliez en tant que correspondante en Valais du quotidien de référence. Active à 80%, elle continue dans un premier temps son magazine culturel avant d’y renoncer pour se consacrer totalement à son mandat au Temps.

Attribué depuis 1987 en souvenir de Jean Dumur, figure du journalisme romand disparu en 1986 à l’âge de 56 ans, le Prix Dumur récompense chaque année un ou une journaliste de Suisse romande « pour son talent, la qualité de ses enquêtes, son sens de l’éthique, ou son courage ». Doté de 5000 francs, il est décerné par les Amis de Jean Dumur.

Ce comité réunit une douzaine de journalistes et rédacteurs en chef de Suisse romande. Il est aujourd’hui constitué de Sylvie Arsever, journaliste au Temps et ancienne lauréate, Eliane Ballif, ancienne directrice du CRFJ,  Isabelle Binggeli, responsable de la qualité à la RTS, Dominique von Burg, président du Conseil de la presse, Jean-Philippe Ceppi, producteur du magazine télévisé Temps présent de la RTS et ancien lauréat, Rémy Chételat, rédacteur en chef du Quotidien jurassien, Christian Chevrolet, rédacteur en chef de Tout Compte Fait, Alain Jeannet, rédacteur en chef de l’Hebdo, Marc Henri Jobin, directeur du CFJM, Anna Lietti, journaliste à l’Hebdo et ancienne lauréate, Thierry Meyer, rédacteur en chef de 24 Heures, Jean-Jacques Roth, rédacteur en chef adjoint du Matin Dimanche et Louis Ruffieux, rédacteur en chef de La Liberté.

Lausanne, 20 novembre 2014 / Les Amis de Jean Dumur.

Laudatio de Marie Parvex – Prix Dumur 2014

 

2013

François Pilet et Frédéric Lelièvre, lauréats du prix Jean Dumur 2013 pour la publication de « Krach Machine » «  aux éditions  Calmann Levy, à Paris

Les deux lauréats ont été primés conjointement pour l’intelligence, la ténacité et le courage dont ils font preuve dans leur pratique professionnelle, en traitant de domaines -  l’économie et la finance –  particulièrement difficiles d’accès. C’est aussi leur ouvrage  « Krach Machine,  ou comment les traders à haute fréquence  menacent de faire sauter la bourse», que le jury a souhaité distinguer.

Lauréats Prix Dumur 2013

François Pilet et Frédéric Lelièvre

laudatio François Pilet / Laudatio Frédéric Lelièvre

Galerie photos

2012

Arnaud Robert, journaliste libre, collaborateur régulier du Temps et de la RTS, pour la belle qualité et la grande diversité de ses explorations journalistiques. Qu’il s’agisse d’art, de musique, ou de grands reportages, son talent s’exprime aussi bien par écrit, qu’en radio ou par le film.

Thierry Meyer , Rédacteur en chef de 24 heures , a prononcé la Laudatio.

Galerie photos

2011

Le 24e Prix Jean Dumur a été attribué à Gaëtan Vannay, chef de la rubrique internationale radio de la RTS, pour la qualité de ses reportages sur le printemps arabe, en particulier avec les insurgés de Zentane, dans les montagnes de l’ouest libyen, en début d’année, et à Hama,en Syrie cet été. Ces deux séjours clandestins, l’un de six semaines, l’autre de dix jours, ont mis en évidence le courage et les talents de reportage de Gaëtan Vannay, qui a été le seul journaliste à vivre ainsi dans ces deux zones au contact des combats et des manifestations.
La remise du prix a eu lieu le 8 novembre 2011 à la Maison de la Communication à Lausanne (avenue de Florimont 1, 1006 Lausanne).
Jean-Jacques Roth, directeur de l’Actualité à la RTS, a prononcé la laudatio soulignant les qualités qu’ont retenues Les Amis de Jean Dumur pour décerner cette récompense journalistique.
La remise du prix a été suivie d’un débat sur le thème « Quel courage pour quels risques ? », animé par Jean-Philippe Ceppi, producteur responsable de Temps Présent à la RTS.

Le 24e Prix Jean Dumur a été attribué à Gaëtan Vannay, chef de la rubrique internationale radio de la RTS, pour la qualité de ses reportages en Lybie, avec les insurgés de Zentane,  et en Syrie, au cœur de la ville d’’Hama. Ces deux séjours clandestins, l’un de six semaines, l’autre de dix jours, ont mis en évidence le courage et les talents de reportage de Gaëtan Vannay, le seul journaliste occidental  à  témoigner de la réalité quotidienne, dans ces deux zones de  tension ou de combats .  

Jean-Jacques Roth, directeur de l’Actualité à la RTS, a prononcé la Laudatio

2010

Ludovic Rocchi, journaliste au quotidien Le Matin, pour la portée de ses révélations dans l’affaire Hainard et la qualité de sa couverture de ladite affaire.

Jean-Philippe Ceppi, producteur de l’émission Temps Présent, a prononcé la laudatio.

Laudatio | Trophée

2009

L’émission Temps Présent de la Télévision Suisse Romande, pour l’ensemble de sa production depuis 40 ans.
Le journaliste Dominique von Burg, ancien rédacteur en chef de La Tribune de Genève et ancien producteur de différentes émissions de la TSR (dont Temps Présent), a prononcé la laudatio.

 

2008

Sylvie Arsever, Le Temps

Laudatio | Presse

2007

Jean-Claude Péclet, Le Temps

Laudatio | Presse | Débat

2006

La rédaction de L’Hebdo, pour le Bondyblog

Laudatio | Presse | Débat

2005

Anna Lietti, Le Temps

Laudatio

2004

Malika Nedir, Radio Suisse Romande

Laudatio

2003

Alain Campiotti, Le Temps

Laudatio

2002

Jacques Houriet, Le Quotidien Jurassien

Laudatio

2001

José Roy, Télévision Suisse Romande

Laudatio

2000

Béatrice Guelpa, L’Hebdo

Laudatio

1999

Frédéric Koller, Le Temps

1998

Jean-Philippe Buchs, La Liberté

1997

Daniel S. Miéville, Journal de Genève

1996

Christophe Büchi, presse alémanique

1995

Philippe Dahinden, Fondation Hirondelle, RSR, TSR
Jean-Philippe Ceppi, Le Nouveau Quotidien, Libération, RSR

1994

Erich Hoesli, L’Hebdo

1992

ronique Pasquier, La Liberté, 24 Heures, L’Illustré, RTSI, RSR, TSR

1991

Dominique Roch, Radio Suisse Romande

1990

Raymond Burky, 24 Heures

1989

Yves Lassueur, L’Hebdo et collaborateur de la TSR